LE SACERDOCE UNIVERSEL !

Le mot « sacerdoce » veut dire « service », « ministère ». C’est le ministère d’un sacrificateur.
1 Pierre 2.9 nous dit que tous les chrétiens sont un sacerdoce royal, c’est-à-dire qu’ils sont à la fois sacrificateurs et rois (cf. aussi Apocalypse1.6 et 5.10). Et par ce fait, ils exercent le ministère de sacrificateur (ou prêtre) et de roi. Ainsi, le sacerdoce royal est universel : il concerne les chrétiens du monde entier.

Sous l’ancienne alliance, le service d’un sacrificateur consistait dans l’adoration, l’offrande des sacrifices, les cultes et les prières adressés à l’Eternel dans le Tabernacle, et par la suite dans le Temple.

Le premier Tabernacle ou Temple de Dieu sur terre était Adam car Dieu avait soufflé son Esprit Saint en lui (Genèse 2.7). C’est donc en Adam que Dieu a premièrement « habité » sur terre, il était la maison de Dieu. Mais après le péché d’Adam, le Temple qu’il était, étant devenu souillé. Et cela de plus en plus au fil du temps, Dieu a retiré son Esprit en lui (Genèse 6.3).
Cependant, comme Dieu voulait toujours habiter avec les hommes, il a demandé à Moïse de construire le deuxième Tabernacle, un temple ambulant (Exode 25-27); ensuite à Salomon, le troisième Temple (1 Rois 7-8) qui a été reconstruit par Zorobabel, roi de Juda (Zacharie 6.12-13) et puis par Hérode, roi de Juda (Matthieu 24.1) car les hommes ne cessaient de souiller le Temple et Dieu envoyait son jugement en le détruisant.

Le dernier Temple terrestre que Dieu a construit, c’est l’Eglise car en Christ, nous (les vrais chrétiens marchant dans la crainte du Seigneur) sommes à nouveau le Tabernacle ou le Temple spirituel de Dieu (1Corinthiens 3.16-17), un temple saint, une habitation de Dieu en Esprit (Ephésiens 2.20-22), la maison du Dieu vivant, la colonne et l’appui de la vérité (1Timothée 3.15).

Hébreux 9.1-5 nous parle du deuxième Tabernacle construit par Moïse, appelé ici le sanctuaire terrestre, dans lequel se trouvait l’arche de l’alliance qui représentait Jésus, la présence et la gloire de Dieu. La manne et les tables qui se trouvaient dans l’arche représentaient la Parole de Dieu et le bâton d’Aaron, l’autorité du Christ. Seuls les sacrificateurs, lévites descendants d’Aaron (car parmi les lévites, seuls les descendants d’Aaron pouvaient être sacrificateurs) pouvaient rentrer dans le lieu saint de ce Tabernacle. Ils étaient les médiateurs entre Dieu et le peuple d’Israël, les représentants de Dieu auprès du peuple. Quand le peuple voulait connaître la Torah, il devait passer par les sacrificateurs ; de même pour l’adoration, la prière, les sacrifices et les offrandes adressés à Dieu.

Le même fonctionnement a été repris dans les autres Temples jusqu’à la naissance de l’Eglise.
Les sacrificateurs, descendants de Lévi étaient séparés du peuple (Nombres 18) comme l’avait prophétisé Jacob dans Genèse 49.5-7 et étaient les seuls à pouvoir avoir accès à la manne, la Parole de Dieu.

Le même fonctionnement a été repris dans les autres Temples jusqu’à la naissance de l’Eglise.
Les sacrificateurs, descendants de Lévi étaient séparés du peuple (Nombres 18) comme l’avait prophétisé Jacob dans Genèse 49.5-7 et étaient les seuls à pouvoir avoir accès à la manne, la Parole de Dieu.

Mais à la base, Dieu voulait que tous les juifs soient sacrificateurs et puissent accéder à sa manne, sa Parole. Mais cela n’était pas possible à cause du péché des hommes.
C’est pourquoi, gloire soit rendue au Père éternel de ce que par son fils Jésus-Christ qui a payé pour nos péchés à la croix, la prédication, la connaissance de la Parole ou la manne qui n’était réservée qu’aux sacrificateurs lévites est accessible aujourd’hui à tous les chrétiens. En effet, sous la grâce, tous les chrétiens sont sacrificateurs (Apocalypse 1.6) et peuvent tous bénéficier de la manne : être enseignés et manger la Parole de Dieu.

Malheureusement au IVème siècle, Constantin, empereur romain, a mis en place le clergé : un corps de religieux séparés du peuple, qui était le seul à pouvoir accéder à la Parole de Dieu et être enseigné. En effet, Constantin avait fait en sorte que la Parole de Dieu ne soit écrit qu’en latin, langue que seul le clergé catholique pouvait comprendre. Il a ainsi éloigné le peuple de la connaissance de la Parole de Dieu et l’a maintenu dans l’ignorance.

Ce n’est qu’au XVIème siècle que Luther a traduit la Bible dans la langue de son peuple, Calvin dans la sienne et les autres ont suivit. Puis tous deux ont commencé à dénoncer le système catholique. Mais le protestantisme a fait l’erreur de ne pas donner accès à l’enseignement de la Bible au peuple de Dieu pour qu’il la comprenne. Ce n’étaient que les pasteurs qui étaient enseignés dans des écoles théologiques.
Ainsi les chrétiens pouvaient lire la Bible dans leurs langues mais ils n’en avaient pas la révélation. C’est pourquoi jusqu’aujourd’hui les chrétiens sont souvent passifs dans les assemblées car ils n’ont pas la connaissance de la Parole pour pouvoir la partager comme dit 1 Corinthiens 14.26.

Or le sacerdoce royal et universel des chrétiens consiste :

– dans l’adoration : L’adoration, l’intercession et la prière sont les bases du ministère des chrétiens. Cela ne peut être confié à un groupe de personnes, comme le groupe de louange ou d’intercession dans la plupart d’assemblées.

– dans la communion fraternelle : les dons (don de prophétie, de guérison, de la foi, etc.) et les ministères (apôtres, docteurs, ministères de la compassion, de la libéralité, etc.) ont été donnés pour l’utilité commune. La diversité de dons et de ministères crée l’unité (1 Corinthiens 12.4-12 et 28-31). C’est pourquoi un chrétien ne peut vivre seul sa communion avec le Seigneur. Ce n’est pas la volonté de Dieu.

– dans l’exercice des dons et ministères dans le monde : tous les chrétiens sont la lumière du monde (Matthieu 5.14-16). Ils doivent éclairer le monde, dans leur maison, leur voisinage, leur lieu de travail, etc. sur son état de pécheur.
Et comme nous l’avons déjà vu, le bâton d’Aaron représentait l’autorité de Christ ; donc en Christ, tous les chrétiens ont l’autorité de Christ sur le monde, pour délivrer les hommes des démons (Matthieu 16.17 ; Luc 10.19) et non pas seulement les pasteurs, les apôtres, les prophètes, etc. comme nous constatons malheureusement aujourd’hui.

« Vous avez été rachetés à un grand prix ; ne devez pas esclaves des hommes » 1 Corinthiens 7.23. Les hommes ici peuvent être les pasteurs, les évangélistes, les docteurs ou un groupe quelconque dans les assemblées qui s’approprient le sacerdoce universel et rendent les chrétiens esclaves.
Frères et sœurs, nous sommes tous sacrificateurs et égaux dans le Seigneur. Ne permettez à personne de vous mettre sous le joug de l’esclavage !

GLOIRE A DIEU, ET MERCI SEIGNEUR POUR TA LUMIERE !
 2512010103_small_2

Advertisements
Published in: on septembre 22, 2009 at 2:59  Laisser un commentaire  

The URI to TrackBack this entry is: https://jesusrevient.wordpress.com/2009/09/22/le-sacerdoce-universel/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :