La Vérité a disparu !

Depuis l’ancienne alliance que Dieu avait conclue avec le peuple d’Israël, le cœur de celui-ci avait toujours été versatile envers les engagements qu’il prenait devant l’Eternel. Tantôt, mû par la crainte de l’Eternel, il suivait pleinement les préceptes de Dieu ; tantôt il s’en éloignait franchement pour adopter et s’attacher aux dieux étrangers et à des pratiques qui sont en abominations à l’Eternel. Quelque soit ce que Dieu faisait pour ce peuple, son cœur était toujours en clin d’aller vers les mauvaises voies. C’est pourquoi Dieu le qualifie de peuple au cou raide (Deutéronome 9.6).

C’est pourquoi, durant une période, la Parole de l’Eternel était devenu rare. A cause de l’insensibilité du peuple de Dieu. Ce peuple préférait marcher selon ses propres voies, selon les pratiques et systèmes que désirait son cœur. Il avait clairement chassé le règne de Dieu sur sa destinée.

« Le jeune Samuel était au service de l’Éternel devant Elie. La parole de l’Éternel était rare en ce temps-là, les visions n’étaient pas fréquentes.» 1 Samuel 3.1

Le Seigneur Dieu ayant donné ce qu’il a de plus cher, son Fils unique à la croix, pour notre salut, pour notre restauration, il a inauguré une nouvelle alliance qui est éternelle et qui est la réalité des choses qui étaient encore des mystères dans l’ancienne alliance. Et nous pouvons tous être au bénéfice de cette alliance qui est révélée par la Parole faite chair. Nous pouvons ainsi marcher avec assurance dans la lumière (« de celui qui nous a sorti des ténèbres de la loi »), de la religion et des systèmes des hommes, pour nous conduire dans la Vérité, car lui-même est la vérité : Jésus-Christ de Nazareth !

« Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité et la vie; personne ne vient au Père que par moi. » Jean 14.6

Mais le cœur de l’homme étant mauvais, aujourd’hui les chrétiens veulent encore marcher loin de cette vérité, pour se mettre encore dans les mêmes jougs desquels le Seigneur Jésus-Christ est venu nous délivrer, pour que nous marchions dans la liberté de l’Esprit et que nous manifestions son règne. Malheureusement, si nous examinons nos vies ainsi que notre façon de servir Dieu, nous constaterons que nous sommes toujours religieux.

Une méditation du livre des actes des apôtres nous montre comment l’Eglise primitive était très pertinente, puissante et influente. La crainte de Dieu s’emparait de tous les saints qui, conduits par le Saint-Esprit, manifestaient la Gloire de Dieu sans compromis ni toutes sortes de maux que nous retrouverons de nos jours dans l’Eglise, et qui l’affaiblissent.

L’amour était sans hypocrisie, la vraie humilité et la simplicité régnaient pour donner toute la gloire au GRAND ROI Jésus. La vérité était prêchée avec assurance et sans peur des amis, des autorités ou encore des principaux chefs religieux de l’époque. L’Evangile pur était annoncé sans corruption ni malice.

L’argent n’était pas le moteur, ni le thème central du message du temps, mais Christ crucifié pour le salut de l’Humanité toute entière.

Les premiers apôtres, prophètes, docteurs, pasteurs,…ne se mettaient pas en avant, mais ils élevaient Jésus-Christ, l’auteur du salut éternel. Ils pouvaient se réjouir « d’avoir été jugés dignes de subir des outrages pour le nom de Jésus-Christ », pour la Vérité qu’ils défendaient envers et contre TOUT. Actes 5.1-42. Ils savaient en qui ils avaient cru !
De la même manière, le Seigneur dans ces temps de la fin, cherche et restaure cette Eglise composée d’hommes et de femmes qui savent ce qu’ils veulent avec le Roi de gloire. Qui ont compris que l’œuvre de la croix accompli par le maître fait de nous les amoureux de la Vérité pour l’annoncer aux nations.

« Personne, après avoir allumé une lampe, ne la couvre d’un vase, ni ne la met sous le lit; mais il la met sur un chandelier, afin que ceux qui entrent, voient la lumière. » Luc 8.16

« Personne n’allume une lampe pour la mettre dans un lieu caché, ou sous un boisseau; mais sur un chandelier, afin que ceux qui entrent, voient la lumière. L’œil est la lumière du corps; si donc ton œil est sain, tout ton corps sera éclairé; mais s’il est mauvais, ton corps sera dans les ténèbres… » Luc 11.33-36

Cette lampe représente la Parole de Dieu (Ps 119.105). Et le vase dont il s’agit ici, ce sont les Hommes. Le vase peut aussi symboliser la religion, les coutumes d’Hommes, les différentes fédérations soi-disant chrétiennes que les Hommes ont mis en place pour chercher la « couverture » de l’état qui par la suite dicte, contrôle et filtre le message de l’Eglise. Elle dilue ainsi son message et tout ceci la souille, la corrompt et la rend inefficace.

Ces fédérations d’hommes, qui n’ont rien de biblique sont mises en place pour emprisonner ou voiler la vérité à tous ceux qui aiment le Seigneur et qui veulent résolument avancer avec lui dans la vérité. Ces fédérations réunissent pour certaines d’entre elles, les « pasteurs » issus d’un même pays, qui se retrouvent entre eux en forme de club d’amis dont le souci majeur n’est nullement de bâtir Christ dans les cœurs des saints, (Ephésiens 2.20) Mais de les amuser selon les rites et traditions des pays dont ils sont originaires. Ce n’est pas cela l’Eglise !

Ainsi, en habituant les hommes à ces traditions, au lieu de leur présenter le messie véritable qui n’est pas dans les religions, c’est dans l’égarement qu’ils les conduisent. Un aveugle ne peut nullement orienter un autre aveugle.

C’est ainsi que même en Europe, ou en Amérique, on retrouve des « églises à liturgie ou d’expression africaine». Leur vision n’est pas assez élargie pour comprendre que Jésus-Christ est mort à la croix pour réconcilier les nations (toutes les races, les couleurs, les ethnies,…), Galates 3.28 – avec le Père. Et que Christ soit bâti dans chaque cœur indifféremment de son origine. Pour former ce corps spirituel qu’est l’Eglise.

Et lorsque le Seigneur dans sa grâce suscite dans les nations, un reste (Ezéchiel 14.22), qui ne fléchit pas les genoux devant toute cette séduction et qui ne cède pas à la religion, mais qui annonce les vertus du Seigneur Jésus dans toute la vérité, les religieux se lèvent toujours pour proférer toutes sortes de qualificatifs pour désigner même ceux dans le cœur desquels Dieu met le fardeau de libérer son peuple de l’ignorance. Ils veulent ainsi maintenir le peuple dans l’ignorance pour mieux l’exploiter.

« Du haut du ciel, Dieu manifeste sa colère contre les hommes qui ne l’honorent pas et ne respectent pas sa volonté. Ils étouffent ainsi malhonnêtement la vérité. »

Romains 1.18 (Semeur)

Gloire soit rendue à notre Dieu de ce que en ce temps de la fin, il restaure tout ce que la religion et l’ignorance avait déformé au fil de l’histoire de l’Eglise, en libérant son peuple de toutes sortes de pratiques qui étaient de la loi (la dîme, la sacrificature réservée aux lévites, etc….), hébreux 9 (1-10), pour l’introduire pleinement dans l’ère de la grâce. Marchant et servant le Seigneur en esprit et en vérité et toute pureté ; les cœurs remplis d’amour pour la vérité.

« Vous connaîtrez la vérité, et la vérité fera de vous des hommes libres. » Jean 8.32

« C’est à un grand prix que vous avez été rachetés ! Alors, ne devenez pas esclaves des hommes » 1 Corinthiens 7.23

Gloire à Jésus Christ !

Advertisements

The URI to TrackBack this entry is: https://jesusrevient.wordpress.com/2009/09/22/la-verite-a-disparu/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :